Accueil Agence Erasmus > Actualités > L'éducation, la formation et la recherche en Croatie

L'éducation, la formation et la recherche en Croatie

La Croatie est devenue depuis le 1er juillet 2013 le 28ème Etat membre de l'Union européenne.Tina Saric de l'Agence nationale croate nous explique en quoi cette adhésion impacte les activités de l'agence croate.

La Croatie a rejoint l'Union européenne depuis juillet 2013. Quelles sont les activités de l'agence nationale croate ?

L'adhésion à l'UE aura un impact positif sur le budget disponible pour les programmes destinés à l'éducation (Erasmus+), la recherche (Horizon 2020), la jeunesse et la science que nous gérons.

Nous sommes également chargés de la mise en œuvre d'Europass, d'Euroguidance et d'Eurodesk , des programmes de mobilité académique internationale en Europe centrale (CEEPUS - Programme d'échange centrale européenne pour les études universitaires ) et de programmes de mobilité bilatéraux. Nous  accueillons également le centre Euraxess qui facilite la mobilité des chercheurs.
59 personnes très motivées assurent la promotion de ces programmes et gèrent les opportunités de mobilité et de coopération auprès des citoyens croates .

Depuis 2009  et jusqu'à aujourd'hui, environ 15 000 citoyens croates ont pu bénéficier  d'expériences à l'international, devenant ainsi plus compétents, ouverts et tolérants. C'est pour nous l'objectif clé de l'Agence, et nous sommes très fiers d'avoir l' occasion d'influer sur la vie des gens de manière positive. Les participants aux actions de mobilité ou de coopération internationale affirment que l'expérience acquise avec nos programmes est un facteur d'amélioration significatif du point de vue professionnel et personnel.

La Croatie participe pleinement au programme d'éducation et de formation tout au long de vie depuis 2011, quelles sont les actions qui rencontrent le plus de succès ?

Même si de premières expériences de mobilité se sont ouvertes en 2009, la gamme complète des activités de mobilité et la pleine participation de la Croatie aux programmes européens d'éducation, de formation et de jeunesse, avec un budget accru, n'a été effective qu'en 2011.

Le grand public attendait avec impatience ces possibilités, et l'enseignement supérieur, l'éducation des adultes et le secteur de la jeunesse étaient enthousiastes, motivés et désireux de participer à ce qui a été proposé dès le début.

Le programme Erasmus a été immédiatement identifié par les étudiants et le personnel universitaire comme un véritable outil pour accroître les compétences professionnelles et les compétences non techniques, ainsi que Comenius, Grundtvig et le programme Jeunesse en action.

Au début, le secteur de la formation professionnelle s'est montré un peu en retrait, mais il a ensuite rattrapé les autres secteurs lancés à pleine vitesse. Aujourd'hui la formation professionnelle offre de nombreuses possibilités pour les élèves, le personnel éducatif et les salariés en vue d'améliorer leurs compétences dans un environnement très internationalisé.

Aujourd'hui,  à quels changements peut-on s'attendre en matière d'éducation et de formation ?

 Nous attendons de l'entrée de la Croatie plusieurs bénéfices. Un budget revu à la hausse pour un plus grand nombre de mobilités d'apprentissage pour tous les citoyens. Nous observons que les autres Etats membres montrent un intérêt croissant aux nouveaux venus dans la « famille de l'UE » et qu'ils souhaitent de plus en plus coopérer avec des partenaires croates ou découvrir le système éducatif de notre pays. Enfin, il y a un réel changement de vision de la part des croates qui sont de plus en plus convaincus de la nécessité de s'ouvrir à d'autres pays et d'enrichir leurs horizons professionnels et personnels au-delà des frontières du pays.

Quels sont les principaux évènements programmés pour le lancement du programme Erasmus + ?

Nous avons prévu d'organiser une grande conférence le 24 janvier 2014 qui sera suivie par des webinaires (sessions d'information en ligne) et des ateliers destinés aux candidats potentiels en vue de les informer et de les conseiller sur ce nouveau programme.

Le Ministère de la Recherche, de l'Education et des Sports lancera quant à lui et en collaboration avec notre agence le programme de recherche Horizon 2020 le 10 février 2014. Des ateliers thématiques offriront information et conseil pour les organisations intéressées.

Quels sont les points que vous mettriez en avant pour encourager les jeunes français à faire une période d'étude ou un stage en Croatie ?

L'Agence croate jouit d'une excellente coopération avec l'ambassade de France à Zagreb qui nous apporte souvent son soutien dans les activités d'information et de promotion que nous organisons. Les modes de coopération vont d'ailleurs être élargis pour informer les citoyens français des opportunités d'études et de stages en Croatie. Notre agence a développé, en coopération avec le Ministère de la Recherche, de l'Education et des Sports un portail internet (http://www.studyincroatia.hr/) sur les possibilités d'études, de loisirs, de séjour dans notre pays. Par ailleurs, le portail en français développé par le  « Lexicography Institute Miroslav Krleza » avec lequel nous coopérons constitue une aide utile pour les jeunes français. Nous espérons qu'ils seront nombreux à venir et visiter notre beau pays et apprécier ce que c'est d'étudier, de se former et de vivre ici en Croatie !

Propos recueillis et traduits par Christelle Coët-Amette, Agence Europe-Education-Formation France, mission Prospective.

25
Octobre 2013