Accueil Agence Erasmus > Actualités > Une nouvelle année record pour le programme Erasmus+

Une nouvelle année record pour le programme Erasmus+

(Extrait du Communiqué de presse de la Commission européenne)

Alors que s'achèvent les festivités marquant le 30eme anniversaire du programme Erasmus, la Commission européenne présente aujourd'hui son rapport sur les résultats du programme Erasmus+ en 2016.

Le rapport 2016 concernant Erasmus+ confirme le rôle clé joué par le programme dans la construction d'une Europe plus résiliente, unie autour de valeurs européennes communes.

Un budget en augmentation

Augmentant le budget du programme de 7,5 % par rapport à l'année précédente, l'UE a investi un montant record de 2,27 milliards d'euros pour aider 725 000 Européens à étudier, se former, enseigner, travailler ou faire du volontariat à l'étranger au moyen d'une bourse de mobilité. Cela porte à plus de 2 millions le nombre total de personnes qui ont bénéficié du programme actuel depuis son lancement en 2014. En 2016, le programme a également investi dans 21 000 projets associant 79 000 organisations qui œuvrent dans les secteurs de l'éducation, de la formation et de la jeunesse – une hausse de 15 % par rapport à 2015.

Les résultats montrent que le programme Erasmus+ est sur la bonne voie pour atteindre son objectif, à savoir aider 3,7 % des jeunes de l'UE entre 2014 et 2020. Ils montrent également que le programme est susceptible de contribuer à une Europe ouverte au sein de laquelle la mobilité à des fins d'apprentissage est la norme, ainsi que la Commission l'a exposé dans sa communication intitulée «Renforcer l'identité européenne par l'éducation et la culture», examinée par les responsables de l'UE lors de leur déjeuner de travail à Göteborg (Suède), le 17 novembre.

Au cours de l'année universitaire 2015-2016, Erasmus+ a permis à des établissements d'enseignement supérieur de s'échanger 330 000 étudiants et membres du personnel, notamment 26 000 en provenance et à destination de pays partenaires. La France, l'Allemagneet l'Espagne ont été les trois principaux pays d'origine des participants, tandis que l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont été les trois pays d'accueil favoris.

Le rapport publié aujourd'hui montre également comment Erasmus+ a contribué à répondre à des défis sociaux plus larges en 2016. Cela couvre des mesures visant à promouvoir l'inclusion sociale et à permettre aux jeunes d'acquérir des compétences sociales, civiques et interculturelles et de développer leur pensée critique :

  • En 2016, 200 millions d'euros provenant du programme Erasmus+ ont été alloués à 1 200 projets de coopération visant à promouvoir la tolérance, la non-discrimination et l'inclusion sociale.
  • Le secteur de la jeunesse, qui a englobé des projets ciblant les réfugiés, les demandeurs d'asile et les migrants, a été particulièrement actif dans ce domaine.
  • Un appel à propositions spécifique de 13 millions d'euros a été lancé pour l'élaboration de politiques et de stratégies visant à prévenir la radicalisation violente et à favoriser l'inclusion des apprenants défavorisés, y compris des personnes issues de l'immigration. Cet appel a financé 35 projets associant 245 organisations.

La France leader

La France confirme sa place de leader pour l'envoi d'étudiants en Europe, devant l'Allemagne.
Ce jeudi 30 novembre, à l'occasion de la clôture à Bruxelles d'une année de célébration des 30 ans d'Erasmus, la Commission européenne publie les chiffres finalisés pour le programme en 2015-2016.
Parmi les 303 880 étudiants bénéficiaires de bourses de mobilités Erasmus + en 2016, on compte 40 910 étudiants venus de France, 40 089 venus d'Allemagne et 39445 venus d'Espagne. La France poursuit une forte augmentation de son nombre d'étudiants en mobilité (+925 entre 2015 et 2016), devançant l'Allemagne et l'Espagne.

LIRE AUSSI :

30
Novembre 2017