Accueil Agence Erasmus > Articles et actualités > Jacqueline Bergeron, présidente Erasmus Expertise

Jacqueline Bergeron, présidente Erasmus Expertise

A vocation Euro-Africaine et plus généralement internationale, Erasmus Expertise est un réseau rassemblant des experts internationaux issus des milieux universitaires, de la recherche et du secteur économique.

Le réseau soutient et valorise le développement de l'espace Euro-Africain de l'enseignement supérieur et de la recherche en collaboration avec les milieux économiques dans la perspective d'une meilleure employabilité et d'un mieux-être sur les territoires de son intervention.

Son action se situe dans le cadre de l'éducation, la formation tout au long de la vie et la promotion de la culture. Son articulation avec les pays du Caucase et du Moyen-Orient suit la politique préconisée par l'Europe pour le développement de la région euro-méditerranéenne, comme espace commun de paix, de stabilité et de prospérité à travers le renforcement du dialogue politique, la compréhension entre cultures et la promotion de partenariats sociaux, culturels et humains.

En étendant sa mission aux pays d'Afrique Subsaharienne, Erasmus Expertise entend contribuer, soutenir, valoriser et renforcer la construction d'un espace élargi d'enseignement supérieur et de recherche fondé sur des partenariats Sud/Nord-Nord/Sud/ Sud-Sud s'appuyant, notamment,  sur les programmes européens de formation et d'éducation en lien avec la compréhension des différentes cultures au service  du développement de la société de la connaissance et d'une plus grande ouverture interculturelle.

Les interventions d'Erasmus Expertise suivent le mouvement de l'adoption progressive du Processus de Bologne à l'échelle mondiale. Ses axes de recherche prioritaires sont déterminés par les besoins et les orientations émanant des territoires sur lesquels le réseau intervient.

Un réseau très engagé dans le programme Erasmus +

Le réseau est membre de consortiums de projets Capacity Building inscrits dans le programme Erasmus +.  Ce programme proposé par la Commission européenne est un levier pertinent pour agir notre mission du fait même qu'il accentue le mouvement de mondialisation de l'enseignement supérieur. Ce nouveau défi à relever passe par la mutualisation, la capitalisation des expertises et des expériences pour une meilleure valorisation et dissémination des résultats qui pourront être atteints en prenant appui sur  ce programme. Erasmus + renforce ainsi une volonté politique forte de l'Union Européenne en direction d'un soutien à l'économie de la connaissance qui est un des axes forts de nos interventions tant dans le domaine de la formation que celui de la recherche.  Notre monde contemporain implique de dépasser  les différences nationales pour aller vers la construction d'une communauté centrée sur des objectifs communs en matière d'employabilité, de qualité de l'offre de formation mais également des programmes de recherche. Ces objectifs sont évolutifs, connectés aux besoins des bassins d'emplois et plus généralement à ceux des sociétés.

Le programme Erasmus + est ambitieux, c'est un levier fort qui force une réflexion sur le développement d'une citoyenneté active tendant à devenir mondiale dans un souci de mieux vivre ensemble. Les différents dispositifs que l'on y trouve encouragent et facilitent l'aboutissement de cette réflexion par la mise en œuvre de projets créatifs dont la palette peut être très variée.

Erasmus Expertise

Citoyenneté active et employabilité des jeunes

Les jeunes sont principalement les publics cibles auprès desquels nous devons engager nos travaux : générations d'avenir, il y a lieu de répondre prioritairement à leurs besoins en matière d'employabilité, mais également de leur offrir de nouvelles opportunités pour valoriser leurs compétences et leurs talents acquis souvent de façon informelle au sein d'environnements d'apprentissages de plus en plus variés. Cette réalité est particulièrement présente sur les territoires au Sud. L'intervention prioritaire auprès des publics jeunes est ainsi une des conditions du développement de leur autonomie « encadrée » leur permettant de contribuer activement au développement des démocraties.

Le programme Erasmus+  constitue ainsi  une ouverture, offrant dans divers domaines la possibilité d'innover, Erasmus Expertise porte une attention particulière « aux alliances pour la connaissance » dans l'enseignement supérieur permettant de renforcer la coopération avec les acteurs économiques. Il s'agit d'une nouveauté majeure du programme sur lequel notre  réseau prendra appui pour conforter sa mission, renforcer le partage, les échanges engagés depuis notre création en 2012.  Quelques expériences  encourageant ces partenariats stratégiques sont en cours au sein de notre réseau, en particulier la construction d'un guide d'accompagnement vers l'employabilité des jeunes est en voie d'élaboration. Conduite en partenariat avec l'Université Mundiapolis au Maroc et plusieurs entreprises associées, cette expérimentation méditerranéenne  est appelée à se développer, les partenariats stratégiques constituent un  dispositif pertinent pour promouvoir ce genre d'initiatives.

Au plus près des territoires

La coopération pour l'innovation et les bonnes pratiques sont au cœur du programme, cela ouvre la possibilité de partenariats plus souples, à échelle variable constitués d'acteurs multiples et structurés en fonction des thèmes abordés. Cette dimension est l'essence même de notre réseau car elle permet une adaptation aux évolutions  locales des territoires, des maillages judicieux et cohérents permettant de mettre en valeur les compétences qui émanent sur et par les territoires. Ces territoires sont représentés au sein de l'équipe d'Erasmus Expertise par les deux instances qui assurent la gouvernance et la réflexion scientifique. Ces instances  constituent un outil de veille dans différents champs en lien avec l'éducation et la formation, elles sont également une assise pour la constitution de consortiums.  

On ne peut faire l'impasse sur la  mobilité : déjà  très présente dans le précédent programme, elle demeure une priorité du programme Erasmus +.  En l'encourageant, en la facilitant,  notre réseau souhaite contribuer à la démultiplier et à s'inscrire dans cette priorité. Qu'elle soit étudiante, enseignante, professionnelle, la mobilité est un vecteur incontournable du développement des compétences, de la découverte personnelle, de l'appréhension en situation de différentes langues.

La mobilité participe ainsi à une dynamique identitaire citoyenne intégrant les différences comme de réelles richesses. Le renforcement de cet axe dans le programme Erasmus+ conforte l'ouverture sur le monde  avec les pays du voisinage  mais également avec les pays du Sud. C'est sur la logique d'échanges, de partage et de collaborations que se développe l'expérience des mobilités à Erasmus Expertise, y compris les e-mobilités dont nous faisons l'expérience avec nos partenaires du Moyen-Orient.

Incontestablement, le programme Erasmus+ à travers les différents dispositifs qu'il propose est un vecteur puissant pour répondre aux défis en matière d'éducation, de formation, de construction d'une intelligence collective au service du bien être ensemble et du mieux vivre ensemble. Reste qu'il faut  prendre le temps de le comprendre, s'y immerger pour en tirer la quintessence en matière de projets créatifs à monter. C'est à cette condition que nous pourrons répondre à la « Stratégie « Europe 2020 » en matière de croissance, d'emploi et d'innovation et renforcer les compétences de tous dans une logique de développement dépassant les frontières européennes à travers la mise en place de réseaux sur des espaces à géométrie variable.

Deux projets phares en 2015-2016

Pour arrimer nos actions aux besoins des territoires sur lesquels se développent nos interventions, un dispositif de veille est présent au sein du réseau. Inscrit sur une dynamique d'observation participante  nourrie par les experts des différents pays, Erasmus Expertise est  un incubateur de projets créatifs qui émergent et se définissent selon des axes visant à  renforcer le capital humain au regard des besoins identifiés.

Un projet de chaire UNESCO « Numérique et apprentissage »

Le monde vit aujourd'hui à l'ère du numérique qui façonne et transforme nos modes de vie et implique une évolution considérable dans l'appréhension des savoirs, leur mode de circulation, l'évolution de leur statut. Nous vivons une mutation réelle, les dispositifs de formation sont au cœur de cette mutation. La pénétration du numérique dans le domaine de la formation ouvre plusieurs voies de réflexion générale permettant de mieux comprendre et agir sur les évolutions qu'il convient d'apporter aux dispositifs formatifs, en lien avec les nouveaux modes d'appréhension du savoir, ses modes de légitimation, etc. Le phénomène numérique interpelle également la place des savoirs formalisés articulés aux savoirs informels et expérientiels qui se structurent au sein de  parcours singuliers évoluant tout au long de la vie des individus. L'illusion pédagogique qui consiste à isoler le rapport aux connaissances des conditions et contextes sociaux dans lesquels ces dernières se construisent n'a plus court, le lien entre numérique et apprentissage existe de fait, il est un enjeu à l'échelle mondiale car il transforme notre manière d'être au monde et nos rapports avec le monde.

La chaire que nous souhaitons implanter à l'Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar aura pour principale mission de réfléchir  à la place des outils technologiques dans la formation, elle se propose de mettre à disposition des données théoriques et les structures conceptuelles qui permettent d'appréhender comment le numérique transforme, façonne les apprentissages au sein de notre monde contemporain. Transdisciplinaire elle regroupera plusieurs champs et domaines, celui de la formation aura une place prioritaire.

Par la mise en relation des acteurs scientifiques, professionnels, elle constituera une interface entre milieux scientifiques, sociaux, professionnels.  Complémentairement à la formation, les principaux axes développés seront la recherche et la mobilité.

Un projet culturel à vocation pédagogique 

Le projet «  Rencontres culturelles d'un seuil à l'autre » sera développé sur 8 pays représentant l'espace Euro-Afrique (Algérie-Bénin-Burkina-Faso-France-Italie-Liban-Maroc-Palestine). Il se propose d'analyser pour les comprendre les éléments de communication entre différentes cultures par la perception de lieux de partage lorsque nous passons d'un seuil à l'autre. Son originalité repose sur le matériau d'étude que constituent les seuils symbolisés par des limites visibles ou non, mais aussi par les rites de passage. Parce qu'ils initient chaque jour à la pratique collective et au « revenir chez soi », les parcours d'un seuil à un autre peuvent être considérés comme des terrains d'observation pertinents pour donner accès à la connaissance de différentes cultures et ouvrir le dialogue entre les cultures. Ces parcours seront appréhendés dans la multiplicité des approches (savoirs savants et savoirs populaires) pour reconsidérer les rapports sociaux entre les personnes sur des espaces de plus en plus vastes aux frontières mouvantes.

La notion d'espace public sera ainsi abordée par l'évolution de la fonction des seuils au sein de notre monde contemporain. Nous verrons comment ces expériences de vie structurent des territoires de vie et constituent un terreau propice à la transmission de savoirs formels et informels. Les processus informels de transmission seront mis en valeur comme autant de lieux diversifiés d'apprentissages, de rencontres entre cultures, de points d'attention auxquels veiller dans les approches d'urbanisation des territoires.

La démarche pédagogique consistera à filmer comment s'opèrent les déplacements d'un seuil à l'autre dans chaque pays et entre les pays. Ce film à vocation pédagogique s'appuiera sur un scénario construit sur l'histoire des routes caravanières commerciales dont les premières furent instaurées entre les cités de Mésopotamie.

Des interviews compléteront les images pour mieux appréhender comment se construisent les rapports sociaux entre les personnes d'un seuil à un autre. Le volet pédagogique du projet consistera à monter un MOOC (formation universitaire ouverte en ligne) à destination des dirigeants d'entreprises, étudiants, chercheurs, universitaires, professionnels. A vocation multisectoriel, il contribuera à promouvoir le dialogue entre les cultures.

Sa finalité est d'améliorer la qualité des liens entre cultures et l'agrégation de différentes identités culturelles entre elles sans gommer les spécificités propres mais en les utilisant comme sources d'enrichissement réciproque.

Des équipes spécifiques travaillent plus particulièrement sur chacun de ces projets au sein d'Erasmus Expertise, un comité scientifique porte les orientations et les choix pluridisciplinaires. Les projets sont abordés en référence au fil conducteur de notre mission : contribuer au développement de l'espace Euro-Africain de l'enseignement supérieur et de la recherche par la qualité des échanges et des partenariats qui animent nos travaux.

 

Jacqueline BERGERON
Présidente Erasmus Expertise, Expert InternationalGouvernance des systèmes d'ENSUR -Europe/Afrique

http://erasmus-expertise.org/

 

 

18
Mars 2015
Article

Le mag' Erasmus+

Les partenariats stratégiques Erasmus+

La parole à

 

Thematiques abordées