Accueil Agence Erasmus > Articles et actualités > Le portefeuille de compétences : un outil au service des carrières professionnelles

Le portefeuille de compétences : un outil au service des carrières professionnelles

Les intervenants de la journée Europass « Le portefeuille de compétences : outil d'employabilité ? » organisée à Lyon, le 3 octobre, par l'Agence Erasmus+ France / Education Formation, se sont interrogés sur la pertinence des portefeuilles de compétences. Quelle utilisation ? Quelle valeur pour les entreprises ?

Entrée dans la vie active, réorientation professionnelle, les raisons pour lesquelles un citoyen est amené à se questionner sur ses propres compétences sont multiples. Comment identifier ses compétences, les nommer, les « quantifier » et surtout les valoriser au mieux ? C'est là qu'intervient le portefeuille de compétences.

Une pratique en marche

Philippe Didier Gauthier, responsable de formation à l'Université catholique de l'Ouest, a défini le portefeuille de compétences comme l'articulation entre le capital compétences d'un individu et son projet professionnel. Pour lui, il est un instrument d'employabilité dès lors qu'il est utilisé pour valoriser sa singularité et qu'il est rendu visible : un portefeuille oui, un e-portefeuille c'est mieux. Toutefois, son utilisation reste encore marginale et n'est pas encore entrée dans nos codes professionnels, contrairement à d'autres pays comme le Canada.

Une exception existe : Europass. Marielle Gaudin et Laurent Lascrou, chargés de développement à l'Agence Erasmus+ France / Education Formation, ont rappelé que le dispositif européen connaissait un vrai succès depuis sa création, en 2004, avec 85 millions de CV Europass remplis. Le phénomène « portefeuille de compétences » prend donc de l'ampleur en Europe.

Une appropriation par les étudiants

Véronique Gerber, conseillère d'orientation à l'Université de Lyon, a expliqué que l'outil tendait aussi à se répandre parmi les étudiants français, avec la création, en 2014, du Portefeuille d'Expériences et de Compétences (PEC). Initié par un consortium d'universités associant aussi l'APEC, le PEC accompagne les étudiants dans leur insertion professionnelle en les aidant à réfléchir sur leurs expériences – stages, jobs d'été, activités sportives, bénévolat – et à identifier et nommer leurs compétences. Aujourd'hui, 120 000 étudiants en ont déjà bénéficié. Avec le décret du 6 mai 2017 obligeant les universités à informer et à accompagner leurs diplômés de niveau licence, le PEC devrait connaître un succès grandissant.

Tout un écosystème

Avec le numérique, des outils en ligne d'évaluation des compétences ont vu le jour. Leur plus : il est facile d'importer et de valoriser leurs résultats dans un e-portefeuille. C'est le cas de PIX. Nathalie Denos, chargée de mission au Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a présenté ce nouvel outil gratuit. Développé par ce qu'elle a appelé « une start-up d'état », PIX permet d'évaluer et de certifier ses compétences et ses connaissances numériques. Une opportunité que 60 universités et écoles, et 100 collèges et lycées ont déjà saisie. En 2018, c'est au tour des entreprises de le tester pour évaluer les compétences de leurs collaborateurs.

Un outil RH pour les entreprises

Patrick Peysson, responsable des relations écoles et alternance chez Auchan, a confirmé l'intérêt des entreprises pour les portefeuilles de compétences. En plus d'être une aide au recrutement, ils sont, selon lui, des outils efficaces pour tester les compétences des collaborateurs et évaluer leurs besoins en formation. Le groupe Auchan a donc créé son propre portefeuille de compétences pour la gestion des plans de carrières.

 

Pour aller plus loin : le guide pour les entreprises « Comment intégrer Europass dans ses outils RH ? » édité par l'Agence Erasmus+ France / Education formation

Visualiser les photos de l'évènement

06
Octobre 2017
Article