Accueil Agence Erasmus > Articles et actualités > La COMUE de Lyon fête les ErasmusDays

La COMUE de Lyon fête les ErasmusDays

La communauté d'université et d'établissements de Lyon (COMUE), alliance unique de douze établissements membres et deux associés parmi des universités, des écoles et des organismes de recherche sur la métropole de Lyon Saint-Etienne a célébré les 30 ans d'Erasmus+ lors d'un long weekend de conférences, de musique et de sport. Il a réuni les différents acteurs qui rendent possibles les projets Erasmus+ (porteurs de projets, étudiants, directeurs d'universités ou d'école, partenaires, personnels administratifs…), et a également permis d'informer le grand public sur le programme européen préféré des français.


MOBILISER LES JEUNES

La Nuit des Étudiants du Monde a ouvert ce weekend de célébrations en musique. Une façon d'accueillir les étudiants internationaux dans leur nouvelle ville, lors d'une soirée de concerts, avec un village associatif et un espace ludique. Une centaine d'étudiants ont prolongé leur weekend festif en participant à la course d'orientation L'Europe fait son sport à Lyon organisée par l'Université de Lyon le samedi matin au Campus LyonTech de la Doua et au parc de la Feyssine. Une manière d'aborder l'Europe de façon décontractée, en plaçant toujours les échanges et les rencontres au cœur de l'esprit européen.

FEDERER LES ACTEURS DU PROGRAMME ERASMUS+

L'Université de Lyon a, par ailleurs, réuni les différents acteurs du programme Erasmus+ lors d'une conférence animée par Jean-Michel Catin, directeur de la rédaction à l'AEF. Porteurs de projets, bénéficiaires, partenaires, personnels administratifs se sont rassemblés pour évoquer ensemble les multiples facettes du programme européen Erasmus+, et son évolution.

Erasmus+ à l'Université de Lyon
Monsieur Khaled Bouabdallah, Président de l'Université de Lyon, a remercié les différents établissements impliqués dans des projets Erasmus+, soulignant l'importance des partenariats entre les universités dans la promotion de la mobilité.
Monsieur Jacques Comby, Président de l'Université Jean Moulin Lyon 3 et Vice-Président de l'Université de Lyon, délégué aux Relations Internationales a remercié l'Agence Erasmus+ et les tutelles, ainsi que les personnels administratifs, dont le travail de dépôt de candidatures et de suivi des projets est souvent « compliqué». Un bref panorama de la participation des établissements lyonnais et stéphanois au programme Erasmus+ a permis de noter une hausse des mobilités de personnels administratifs, et une légère baisse des mobilités enseignantes. En trois ans, l'Université de Lyon a organisé la mobilité de 5850 étudiants, principalement vers les quatre grands partenaires que sont l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie. Monsieur Comby a également mentionné quelques projets tels que VET4APPS mené par l'Université Claude Bernard, ou PEP UP – PhDs Enhanced for Prospects mené par l'Institut National des Sciences Appliquées de Lyon.

Témoignages
Kristin Mangold et Perrine Rossi ont ensuite apporté leurs témoignages sur l'expérience de leur mobilité d'études à l'Université Lumière Lyon 2 en 2004 pour la première, et à l'Université de Salzbourg en 2015 pour la seconde. Ayant effectué leur mobilité à 10 ans d'intervalle, leurs témoignages ont mis en lumière les efforts des personnels administratifs, mais aussi des associations (Students Welcome Desk, ESN CosmoLyon) pour l'amélioration de l'accueil des étudiants étrangers.
Responsable scientifique des collections de Lettres Modernes et des fonds slaves à l'Université Jean Moulin Lyon 3, Laurence Vialaron qui a bénéficié d'une mobilité de formation à l'Université d'Helsinki en Finlande, a souligné l'importance des échanges européens dans l'innovation des pratiques pédagogiques.
La parole a ensuite été donnée aux porteurs de projets des universités Lumière Lyon2, Claude Bernard Lyon 1, Jean Monnet Saint-Etienne et de l'INSA Lyon qui ont partagé leur expérience. Dorothée Brac de la Perrière, chargée de projet Europe à la Direction des Relations Internationales de l'INSA de Lyon a, par exemple, retracé la genèse du projet PEP UP – PhDs Enhanced for Prospects pour l'insertion des docteurs en entreprises, évoquant de la mise en place de partenariats dans neuf pays en Europe dans le cadre d'une action de coopération pour l'innovation (action clé 2). De manière générale, les intervenants ont souligné les retombées positives de tels projets, notamment au profit du déploiement d'un esprit international dans l'enseignement supérieur.

La marque Erasmus+
Dominique Wolton, Directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication, a conclu cette conférence en soulignant le bilan positif du programme Erasmus+ qui permet aux européens de se rencontrer physiquement. Pour le chercheur, qui a travaillé sur le concept de marque, Erasmus+ pourrait devenir une marque, tant le projet européen a de succès.

DIALOGUER SUR L'EUROPE ET SES ENJEUX, AVEC MICHEL BARNIER


Invité par l'Université Catholique de Lyon, Michel Barnier, négociateur en chef responsable du groupe de travail de la Commission chargé de la préparation du Brexit, est venu débattre avec le public sur l'Europe et ses enjeux actuels.
Accueilli par Thierry Magnin, Recteur de l'Université catholique de Lyon et Yannick Neuder, Vice-président de la région Auvergne Rhône Alpes, délégué à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à l'Innovation et aux fonds européens, Michel Barnier a souligné l'importance d'une action européenne unifiée pour lutter contre les injustices et le terrorisme. « Si on n'est pas ensemble, on est fichu », a-t-il dit. Il a rappelé sa déception concernant le Brexit, indiquant que se séparer est un affaiblissement, et s'est prononcé pour un réel partenariat entre les continents européen et africain. Il a conclu en affirmant que « le choix aujourd'hui, n'est pas entre l'Europe et la France, celles-ci vont ensemble ».

16
Octobre 2017
Article
 

Thematiques abordées