Erasmus+ 2014-2020

 
Après une première année réussie de mise en oeuvre du nouveau programme Erasmus+ (2014-2020) ouvert aux étudiants, formateurs, apprentis, scolaires, demandeurs d'emploi et aux structures institutionnelles et privées, l'appel à propositions 2015 est marqué par une forte demande des acteurs français et une sélection de projets de qualité par l'Agence Erasmus+ France / Education Formation.

Les données et infographies ci-dessous sont extraites du dossier 'Appel à propositions 2015 pour la France'.

 

UN BUDGET EN HAUSSE POUR LA FRANCE


L'enveloppe budgétaire disponible pour l'éducation et la formation est en augmentation (budget 2014 : 121.661.626 euros ; en 2015 : 135.604.754 euros soit +1,2%), tout particulièrement dans le secteur scolaire dont les acteurs peuvent désormais se regrouper et candidater via des consortia. Le secteur de la formation professionnelle peut également s'organiser en mutualisant les demandes et les acteurs gérant des projets de mobilité de haute qualité peuvent obtenir une charte de mobilité de l'enseignement et de la formation professionnels.

12.589.787 euros ont été attribués en 2015 à des projets français hors Europe dans le secteur de l'enseignement supérieur (« dimension internationale »). Cette dotation est prévue jusqu'en 2020.

 

Les projets de mobilité

> SECTEUR DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

461 candidatures ont été déposées et 273 projets ont été sélectionnés. Des mobilités ont été accordées pour 15.895 apprenants (dont 4.500 apprentis de niveau 4 et 5 ; 1.148 formateurs).

 

 

Ceci s'accompagne d'une structuration du secteur avec des acteurs qui s'organisent en consortia : ce sont les projets groupés déposés par des conseils régionaux, des académies ou encore des chambres de commerce et d'industrie (CCI).

 

 

 

 

> SECTEUR DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Les fusions et regroupements en COMUE des universités et établissements de l'enseignement supérieur induisent une mutualisation des stratégies et des actions d'ouverture à l'international.
Par ailleurs, les établissements ont intégré le principe de performance (utilisation en totalité des financements accordés) en présentant des demandes plus réalistes.

L'augmentation du nombre de mobilités de stage en entreprise confirme l'intérêt pour un programme européen professionnalisant : 9 631 mobilités de stage en 2015, contre 9 546 en 2014. De même, les mobilités de formation pour les personnels de l'enseignement supérieur poursuivent leur ascension : ce sont 1 020 mobilités de formation qui ont été financées en 2015, contre 882 en 2014, soit une augmentation de près de 16%.

 

 

Nouveauté 2015 : Erasmus+ finance des projets de l'enseignement supérieur au-delà de l'Europe (c'est la « dimension internationale ») afin de développer l'attractivité et l'internationalisation de l'enseignement supérieur européen.
139 candidatures ont été reçues, 72 projets ont été sélectionnés totalement ou partiellement pour un budget de 11 148 090 euros (budget disponible : 12 589 786 euros).

 

> SECTEUR DE L'ENSEIGNEMENT SCOLAIRE

Sur ce secteur également, la demande est bien supérieure à l'offre : les financements Erasmus+, bien qu'en augmentation, sont insuffisants compte-tenu des attentes (57% de satisfaction par rapport aux demandes de financement). 248 candidatures ont été reçues pour 151 projets sélectionnés (et 1695 mobilités prévues). 
En 2015, la moitié des volumes de mobilité demandés provient de 12 projets groupés portés par des académies.

 

 

> SECTEUR DE L'EDUCATION DES ADULTES

La sélection est forte sur un secteur moins financé.
9 projets ont été sélectionnés pour 43 candidatures reçues (et 329 mobilités financées).

 

 

Par ailleurs, l'Agence Erasmus+ a été mandatée par les autorités nationales pour mettre en oeuvre deux actions européennes Erasmus+ : la plateforme d'échanges entre professionnels EPALE et l'Agenda européen pour l'éducation et la formation des adultes (AEFA) favorisant la coopération entre des acteurs de terrain et des acteurs politiques nationaux. Ces deux actions sont cofinancées par la DGEFP du ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

 

Les projets de coopération

 

 

Pour l'ensemble des secteurs, le total des projets sélectionnés est de 246 (pour un total de 438 candidatures reçues).

 

Les actions centralisées

> PROGRAMME JEAN MONNET

En Europe, 189 projets ont été sélectionnés en 2015 pour un budget de 11,4 millions d' euros :

  • 129 pour l'enseignement et la recherche (modules, chaires, centre d'excellence) pour 5,6 millions d'euros
  • 47 pour les échanges de connaissances et d'expertise pour 4,4 millions d'euros
  • 13 pour le soutien aux associations et institutions pour 1,4 millions d'euros

 

 

> MASTERS CONJOINTS ERASMUS MUNDUS

Cette action vise à renforcer l'attractivité de l'enseignement supérieur européen en soutenant des formations d'excellence de niveau master (toutes disciplines) et en offrant des bourses aux meilleurs étudiants du monde ; cette action est le prolongement des masters Erasmus Mundus.

 

 

> ALLIANCES

Deux type d'alliances existent : les alliances de la connaissance et les alliances sectorielles pour les compétences.

Les alliances de la connaissance sont des projets européens de coopération qui visent à renforcer les liens entre l'enseignement supérieur et le monde de l'entreprise. Elles ont vocation à créer de nouvelles filières, à moderniser les établissements d'enseignement supérieur et à en accroître le potentiel d'innovation.
En 2015, 10 projets ont été sélectionnés en Europe dont deux impliquent des structures françaises.
Au total, ce sont cinq structures françaises qui sont partenaires d'un projet « alliance de la
connaissance ».

Les alliances sectorielles sont des projets européens de coopération qui visent à renforcer les liens entre la formation professionnelle et le monde de l'entreprise. Elles ont vocation à identifier les besoins du marché du travail en termes de compétences et à concevoir des formations professionnelles en réponse à ces besoins.
En 2015, huit projets ont été sélectionnés en Europe pour un budget total de 6,9 millions d'euros. Aucune structure française n'est impliquée dans les projets sélectionnés.

 

Chiffres et infographies ont été produits par l'agence Erasmus+ France / Education Formation.