Erasmus + 2016 en chiffres

Pour la période 2014-2020, le programme oeuvre dans six secteurs : enseignement scolaire, formation professionnelle, enseignement supérieur, éducation des adultes, jeunesse et sport. Il se décline ensuite en trois types d'actions : projets de mobilité, projets de partenariats et soutien à la réforme des politiques.

Pour cela, le programme bénéficie d'un budget de 14,7 milliards d'euros auquel s'ajoute 1,68 milliard d'euros pour les activités liées à la dimension internationale (hors Union européenne) du programme, ce qui représente une hausse de 40% par rapport au budget des programmes précédents.

 

D'Erasmus à Erasmus + : 30 ans et plus d'un million de bénéficiaires

Durant la 1ère année du lancement d'Erasmus en 1987-1988, le programme a permis en France à 353 étudiants et 306 enseignants et personnels d'effectuer une mobilité à l'étranger.
Depuis sa création en 1987 jusqu'en 1987, plus d'un million de personnes ont bénéficié des programmes européens pour les volets éducation et formation. 

 

 

 

Les projets de mobilité

Les projets de mobilité du programme Erasmus + pour les volets 'éducation' et 'formation' couvrent quatre secteurs : éducation et formation professionnelle, enseignement supérieur, enseignement scolaire, éducation des adultes.

En 2016, en France, 63.476 personnes ont bénéficié d'une mobilité d'études ou de stage en Europe ou hors Europe.

 

Les projets de partenariats

Les projets de partenariat stratégique sont des projets de coopération entre plusieurs organismes de formation, des collectivités, des entreprises et des associations issus de différents pays en Europe. 

La durée d'un projet peut être de 12 à 36 mois. La subvention maximale accordée à un projet de partenariat est de 450.000€ pour un projet de 36 mois.

 

  

Budget

Les budgets alloués par la Commission européenne à l'agence Erasmus + France / Education Formation sont en constante progression pour la période 2014-2020. L'ensemble des ces enveloppes servent au financement de projets.