Des actions en France

Le projet porté par l'agence bénéficie d'un soutien financier de la Commission européenne et du ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social (DGEFP).
En lien avec les priorités nationales définies par la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, l'objet du projet est d'apporter un soutien aux acteurs clés de l'éducation et la formation des adultes en France dans leurs initiatives sur la maîtrise des compétences de bases et l'employabilité des adultes peu qualifiés.
Les synergies avec les autres programmes (Erasmus+, Euroguidance, Europass, Epale) améliorent l'impact du projet et la promotion des opportunités de financement et de coopération.

Les objectifs sont de permettre aux acteurs clés :

  • détablir et de maintenir un dialogue constructif et pérenne entre toutes les parties prenantes de l'éducation et la formation des adultes en France pour les adultes peu qualifiés ;
  • de contribuer au système d'assurance-qualité dans la formation en mesurant l'impact des outils / méthodes expérimentés dans les projets précédents ;
  • d'élargir les expérimentations au-delà du périmètre actuel en ouvrant sur les besoins des entreprises et des territoires ;
  • d'améliorer leur connaissance des dispositifs de soutien et des politiques européennes sur l'éducation et formation permanente des adultes ; 
  • de diffuser leurs meilleures pratiques auprès des acteurs européens homologues et de transférer les pratiques européennes nouvelles dont ils ont besoin.

Avec l'aide d'un Comité de Pilotage composé de 6 Ministères et 12 grands acteurs nationaux et régionaux, l'agence organise diverses activités de concertation et de recherche : groupes de travail, conférences, expérimentations, publications et visites de terrain en Europe.

Ce plan d'action s'est déroulé en trois temps :

  • Novembre 2012 à octobre 2014 : constitution du Comité de Pilotage et des Groupes de travail. 3 grands thèmes choisis en concertation avec les acteurs nationaux : la lutte contre l'illettrisme, le soutien aux parcours en alternance, et les compétences transversales. Une première phase riche, conclue par un séminaire bilan réunissant autorités nationales et experts. 
  • Novembre 2014 à octobre 2015 : expérimentation sur le terrain des méthodologies issues des groupes de travail, en vue d'outiller les professionnels. Réalisation du module de formation en ligne pour la détection de l'illettrisme avec l'ANLCI. (LIEN)
  • Novembre 2015 à octobre 2017 (en cours) : finalisation de la phase expérimentale et évaluation du module illettrisme. Un guide pratique pour évaluer les compétences transversales est réalisé, et un deuxième module de formation à destination des conseillers en entreprise est en cours. Un événement de valorisation des résultats est prévu au mois de juillet 2017.

Quatre groupes, supervisés par des membres du comité de pilotage, ont travaillé de juillet à décembre 2013 et fait appel à différents experts et personnes ressources :

  • Groupe n°1 : promotion de l'alternance et employabilité : étude des conditions d'accrochage des jeunes et moins jeunes pour une entrée en alternance réussie (superviseurs : Albert PARISOT, DGEFP – Bertrand DEROUINEAU, INFREP/IP2A / experts : Thibaut DOUAY, Conseil Régional de Picardie – Catherine BELOTTI, Cabinet Socialinnovation
  • Groupe n°2 : accompagnement (vers, dans et en sortie de la formation) des publics les plus éloignés de l'emploi (superviseur : François HILLER, DIO / expert : Françoise DIVISIA, ELGPN)
  • Groupe n°3 : professionnalisation des acteurs de l'orientation et de l'accompagnement des publics adultes peu qualifiés (superviseurs : Gilles SCHILDKNECHT, CNAM – Patrice GRANIER, ARF /experts : Laurent BALMER, DGEFP – Véronique DUCHAUD-FUSELLI, DIO – Laurence MERLIN, Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie)
  • Groupe n°4 : évaluer les compétences transversales: outils, techniques, méthode (superviseurs : Jacques BRETAUDEAU, CAFOC de Nantes – Mathieu CARRIER, AGEFOS-PME / experts : Amaria SEKOURI, Comité National des Missions Locales – Mariela DE FERRARI, Co-Alternatives)

 

Un cycle d'observations, centré sur une approche comparative des pratiques européennes en matière de sécurisation des parcours (FPSPP, CNML, Ministère des Outre-Mer), est également au programme.