Comprendre ECVET

ECVET EST UN DISPOSITIF EUROPEEN QUI VISE DEUX OBJECTIFS MAJEURS 

         1. Reconnaître les acquis d'apprentissage dans le cadre d'une mobilité nationale ou européenne

         2. Promouvoir l'éducation et la formation tout au long de la vie

ECVET s'inscrit parmi les initiatives européennes en matière d'éducation et de formation tout au long de la vie 

La recommandation du Parlement européen et du Conseil du 18 juin 2009, consacre officiellement l'instauration d'ECVET.

Cet acte fondateur s'inscrit dans un continuum de recommandations qui ont jalonné la dernière décennie : Europass (décembre 2004), Cadre européen des certifications (avril 2008), Cadre européen de référence pour l'assurance qualité (juin 2009), et enfin, Validation de l'apprentissage non formel et informel (décembre 2012).

Par-delà leurs spécificités techniques, toutes ces initiatives possèdent en commun des objectifs affichés visant l'établissement de la transparence des certifications, le
développement de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, ainsi que la promotion de la mobilité des citoyens dans l'espace européen.

Pour vous aider, téléchargez le poster « Les outils européens de la professionnalisation et de la mobilité ».


Le processus de Copenhague : un cadre de coopération renforcée en matière d'enseignement et de formation professionnels

Le processus de Copenhague participe de la mise en place d'une société de la connaissance et d'une croissance inclusive, au sein de l'Union européenne.
Il comprend cinq outils majeurs dont l'un des objectifs est de permettre à toute personne de faire valoir ses compétences en vue de l'obtention d'une certification professionnelle.
Ces instruments de la transparence des compétences et des qualifications confèrent une place centrale à la notion novatrice d'acquis d'apprentissage, fondée sur la finalité professionnelle quel que soit le contexte d'acquisition (formel, non-formel ou informel).

ECVET EN TROIS MOTS CLES : TRANSFERT - RECONNAISSANCE - ACCUMULATION

 

 


Sur le plan technique, ECVET est sous-tendu par un principe de confiance mutuelle dont la mise en œuvre permet de prendre en compte les acquis d'apprentissage évalués lors d'une mobilité, nationale ou transnationale.
Après validation, ces acquis d'apprentissages deviennent des crédits que l'on peut accumuler en vue de l'obtention d'une certification professionnelle.