Mobilité de l'enseignement supérieur

La promotion et la mise en œuvre de la mobilité est l'une des grandes priorités dans le domaine de l'enseignement supérieur. L'objectif européen, d'ici 2020, est d'atteindre 20% d'étudiants européens ayant effectué une période d'études ou de stages à l'étranger.

Les enseignants et personnels administratifs peuvent également bénéficier de cette action pour effectuer une mission d'enseignement ou une période de formation en Europe.

Quels objectifs ?

La mobilité joue un rôle fondamental dans la création de l'espace européen de l'enseignement supérieur.

Pour les étudiants, l'acquisition de compétences linguistiques, interculturelles et professionnelles favorisent le développement personnel ainsi qu'une meilleure insertion sur le marché du travail européen.

Pour les enseignants et l'ensemble des personnels des établissements d'enseignement supérieur, l'acquisition et le partage de connaissances et de savoir-faire participent à l'amélioration de la qualité des enseignements,  à l'innovation, ainsi qu'au développement professionnel, tout en renforçant les coopérations entre établissements européens et les entreprises. 

Qui organise la mobilité ?

Ce sont les établissements d'enseignement supérieur qui organisent la mobilité de façon individuelle ou par le biais d'un consortium. Tous les établissements d'enseignement supérieur doivent être titulaires d'une charte Erasmus+. Les universités ne sont pas les seules concernées, les instituts, les écoles, les lycées (pour les cursus de BTS) peuvent aussi participer au programme Erasmus +.

Mobilité des étudiants

Il existe deux types de mobilité en Europe :

  • Etudes

Les étudiants peuvent obtenir une bourse pour effectuer une période d'études dans un autre établissement européen, à partir de la deuxième année d'études pour une durée comprise entre 3 et 12 mois. Les étudiants bénéficient de 12 mois de mobilités, études et/ou stages, par cycle d'étude (Licence, Master, Doctorat).

La période d'études effectuée à l'étranger est encadrée par l'établissement d'envoi (français) et l'établissement d'accueil. Elle est reconnue pour l'obtention du diplôme en France grâce aux crédits ECTS et au contrat d'études que l'étudiant signe avant son départ. 

Les mobilités d'études post-diplôme ne sont pas éligibles.

  • Stages 

Les mobilités des étudiants peuvent s'effectuer sous la forme d'un stage dans une entreprise dans un autre pays européen. Les étudiants peuvent partir en stage dès la première année d'études pour une durée de 2 mois à 12 mois. Les étudiants bénéficient de 12 mois de mobilités, études et/ou stages, par cycle d'étude (Licence, Master, Doctorat).
La période de stage effectuée à l'étranger est encadrée par l'établissement d'envoi (français) et l'entreprise d'accueil qui concluent avec l'étudiant une convention de stage.
Les étudiants souhaitant partir en tant qu'assistant de langue dans un pays européen doivent dorénavant en faire la demande dans le cadre de cette action.

Un jeune diplômé devra être stagiaire de la formation professionnelle pour pouvoir bénéficier d'une mobilité de stage Erasmus+.

Mobilités des enseignants et personnels administratifs

Il existe trois types de mobilités :

  • Mobilités d'enseignement 

Les enseignants peuvent réaliser des missions d'enseignement dans un établissement européen partenaire. La durée de la mobilité peut varier entre 2 jours (8h d'enseignement au minimum) et 2 mois. Il s'agit de dispenser des cours intégrés dans le programme officiel de l'établissement partenaire.

  • Mobilités de formation

Cette mobilité s'adresse à tout le personnel d'un établissement d'enseignement supérieur (personnels enseignants, administratifs, techniques, etc.). Elle leur permet d'effectuer, sur une durée de 2 jours à 2 mois, une mobilité de formation dans un établissement, une entreprise ou un organisme de formation d'un autre pays d'Europe.

  • Mobilités des salariés d'entreprises étrangères

La mobilité d'enseignement est aussi ouverte au personnel d'une entreprise étrangère invité par un établissement français pour des missions d'enseignement, sur une durée de 2 jours (8 heures d'enseignement au minimum)  à 2 mois.

Un exemple : Le DRH d'une entreprise européenne vient dispenser un cours sur la gestion des ressources humaines dans un établissement d'enseignement supérieur français.

Le dépôt de candidature s'effectue auprès de l'agence nationale du porteur de projet, au plus tard le 02/02/2016.

LA MOBILITE INTERNATIONALE DE CREDITS


La mobilité individuelle s'ouvre à l'international dans le cadre du nouveau programme Erasmus+ 2014-2020 au travers de la mobilité internationale de crédits.
Cette action a pour objectifs :

  • permettre à des étudiants et personnels d'effectuer une mobilité vers ou à partir des pays partenaires du programme Erasmus+
  • soutenir l'internationalisation des établissements d'enseignement supérieur
  • mettre en avant la richesse et l'attractivité de l'Enseignement Supérieur européen
  • promouvoir la coopération avec les pays partenaires en lien avec la politique extérieure

Seul un établissement d'enseignement supérieur ayant une charte Erasmus+ ou un consortium d'établissements d'enseignement supérieur chartés, situé dans un pays programme, peut candidater pour la mobilité internationale entrante et sortante. Néanmoins le coordinateur du consortium peut être toute organisation publique ou privée active sur le marché du travail ou dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la jeunesse.

Le projet de 16 ou 24 mois doit être cohérent avec la stratégie internationale des Etablissements concernés. Il peut concerner différentes activités :

  • la mobilité d'études pour une durée de 3 à 12 mois
  • la mobilité d'enseignement pour une durée de 5 jours à 2 mois, avec 8h d'enseignement minimum
  • la mobilité de formation pour une durée de 5 jours à 2 mois (vers un établissement d'enseignement supérieur)


ATTENTION : aucune mobilité de stages ne peut être financée lors de l'appel d'offre 2016.

La France dispose d'un budget de plus de 13 millions d'euros soit environ 3300 bourses finançables pour la mobilité internationale individuelle entrante et sortante. Un quota de bourses a été défini par la Commission européenne par zone géographique éligible. Voir les conditions sur Penelope+

Télécharger la fiche pratique 'Mobilité internationale de crédits' (EN)

Cette action étant décentralisée, les projets sont à déposer auprès de l'Agence Erasmus+ France Education et Formation au plus tard le 02/02/2016.

 

 

Pour vous informer

Des relais d'information sont disponibles sur tout le territoire pour vous accompagner : les développeurs de la mobilité


Vous souhaitez déposer une candidature ?

  • Vous êtes étudiant, enseignant, personnel administratif : adressez-vous à votre établissement
  •  Vous êtes un établissement : 

    La plateforme d'accompagnement pour le montage de projets financés par le nouveau programme de l'Union européenne pour l'éducation, la formation et la jeunesse.

 

 

Publications

Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplômeGuide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme

Guides de l'agence - Consortiums de stage ErasmusGuides de l'agence - Consortiums de stage Erasmus

Panorama EuromedPanorama Euromed

Facts, figures & trendsFacts, figures & trends

Tout savoir sur les ECTS

La Commission européenne propose un site Internet proposant toutes les informations sur les ECTS.

Consulter le site ECTS de la Commission européenne

Vous pouvez aussi le site Egracons : http://egracons.eu/

Accueil des réfugiés

Le programme Erasmus+ apporte son soutien dans l'accueil des réfugiés en Europe.

Pour plus d'informations, consultez le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/education/policy/migration/index_en.htm
http://ec.europa.eu/education/policy/migration/higher-education-refugees_en.htm