Université européenne

Le Conseil européen du 14/12/2017, s'appuyant sur les discussions des chefs d'Etat au sommet social de Göteborg faisant écho au discours Initiative pour l'Europe de Mr Emmanuel Macron, a invité les États membres, le Conseil de l'UE et la Commission à faire avancer un certain nombre d'initiatives afin, notamment : «[…] de renforcer, dans l'ensemble de l'UE, les partenariats stratégiques entre les établissements d'enseignement supérieur et d'encourager l'émergence, d'ici 2024, d'une vingtaine d'universités européennes', à savoir des réseaux d'universités au niveau de l'UE reposant sur une approche 'par le bas', qui permettront aux étudiants d'obtenir un diplôme en combinant des études dans plusieurs pays de l'UE et qui contribueront à la compétitivité internationale des universités européennes».

La Commission européenne a consulté les parties concernées à tous les niveaux, allant d'experts en coopération transnationale à des ministères dans les États membres, afin d'achever ensemble l'élaboration de deux appels à projets pilotes Erasmus+ pour 2019 et 2020. Les résultats des projets pilotes sélectionnés permettront de définir l'action « Université européenne » du programme Erasmus 2021-2027.

Les objectifs

La vision à long terme ambitieuse des « Universités européennes » est décrite p. 125 dans le guide du programme 2019.
Les projets pilote « Université européennes » sont soutenus par l'action Alliances de la connaissance et s'intègrent ainsi dans les objectifs de l'action clé n°2 : Coopération pour l'innovation et l'échange des bonnes pratiques décrits p. 106 dans le guide du programme 2019.

Les universités européennes doivent contribuer à une Europe plus unie et plus forte, ouverte sur le monde, en promouvant des valeurs européennes communes et en réunissant une nouvelle génération d'Européens, capables de coopérer avec différentes cultures, dans différentes langues et au-delà des frontières et des disciplines. Ainsi, elles servent de modèles de bonnes pratiques, en augmentant progressivement la compétitivité internationale et l'attractivité de l'enseignement supérieur européen, en utilisant au mieux les pédagogies innovantes et en s'efforçant de faire du triangle de la connaissance une réalité.

Le terme « Universités » doit être entendu dans son sens le plus large, qui inclus tous les types d'établissements d'enseignement supérieur.

Les éléments essentiels suivants doivent être mis en œuvre par les « Universités européennes » d'ici à 2025 :

  • Stratégie formation, de recherche et de diffusion des savoirs intégrée et commune à long terme
  • Campus européen, espace de mobilité renforcée (50% des étudiants) et de partage de valeurs européenne
  • Programmes de formation communs flexibles dans les trois cycles (licence, master et doctorat) avec pédagogies innovantes
  • Expérience pratique et/ou en milieu professionnel afin de favoriser esprit d'entreprise et engagement civique
  • Espace inclusif : reflet de la diversité de la population apprenante européenne, participation et réussite des groupes sous-représentés et défavorisés
  • Contribution au développement régional et impact local
  • Equipes européennes de création des savoirs (approche basée sur le défi) : répondre ensemble à des défis sociétaux et dans une approche multidisciplinaire

Avec une augmentation du budget Erasmus + pour le secteur de l'enseignement supérieur (28% en 2019), la diversité des actions Erasmus + sont à exploiter pour la structuration de coopérations d'ampleur, dans l'objectif de répondre aux appels à projet « Université européenne »: Opportunités enseignement supérieur 2019

Les modalités de l'appel à projet pilote

L'appel à projet pilote 2019 testera différents modèles innovants et structurels pour la mise en œuvre et l'accomplissement de la vision à long terme d'Université européenne.

Partenariat :
L'Alliance doit être composée d'un minimum de trois établissements (idéalement de 5 à 8 partenaires) d'enseignement supérieur, chartés Erasmus+, d'au moins trois États membres de l'UE ou d'autres pays du programme. De plus, toute organisation publique/privée active dans le domaine de l'éducation et de la formation ou dans le monde du travail, d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'autres pays du programme, peut participer (en tant que partenaire associé) à l'alliance.

Eléments essentiels :

  • plan d'activité de trois ans (approche étape par étape) pour la mise en place de l'Université européenne cible (énoncé de mission)
  • équilibre géographique entre les membres
  • engagement de l'ensemble des acteurs EES (étudiants, enseignants, administratif,…)
  • plus-value en tant que projet pilote
  • gouvernance commune : modalités décision, gestion, suivi, évaluation, diffusion
  • ressources et mesures pour assurer qualité et pérennité du projet

Budget :
60 millions €, soit 12 projets sélectionnés
Contribution maximale de l'UE d'une durée de 3 ans : 5.000.000 EUR
Cofinancement jusqu'à de 80 % maximum du total des coûts admissibles.
Les coûts directs admissibles :

  • frais de personnel, frais de déplacement, frais d'hébergement et subsistance : pas de pourcentage minimum ou maximum admissible imposé
  • équipement : max.5% du coût total direct admissible
  • autres coûts : max. 5% du coût total direct admissible

Les coûts indirects ne pourront pas dépasser 7% du total des coûts directs admissible.


Date de dépôt des candidatures : 28 février 2019 (12 heures, heure de Bruxelles)

Pour vous informer

Téléchargements et liens utiles