Accueil Agence Erasmus > Projets et bonnes pratiques > CHILHOOD LINKS : une méthode innovante pour le maintien du lien entre les familles et les enfants placés

CHILHOOD LINKS : une méthode innovante pour le maintien du lien entre les familles et les enfants placés

En 2003 (Déclaration de Stockholm), la Commission Européenne a confirmé que les enfants placés devraient conserver un lien avec leur famille. Bien que les professionnels n'adhèrent pas tous à cette idée (principalement du fait d'un manque d'information), les travailleurs sociaux et tous les professionnels impliqués dans le suivi et le soin de ces enfants ont besoin de méthodes et d'outils pour maintenir un lien approprié avec les familles.

Une approche competences

Dans le cadre précis de CHILDHOOD LINKS, le consortium a utilisé la méthode développée par Robert MICIHIT et mise en œuvre depuis 2000 par Yves MASSON, directeur de la Maison d'Enfants CLAIR LOGIS (Paris) pour améliorer l'accueil séquentiel en maintenant un lien approprié entre les enfants et leurs familles. Des acteurs de la formation et de l'éducation, des universités et des maisons d'enfants ont pu ainsi définir un transfert basé sur une approche compétences, s'inscrivant ainsi dans l'approche ECVET. Une équipe de juges pour enfants a renforcé l'analyse des bénéfices de cette méthode.

Sur la base d'un état des lieux contextuel juridique et culturel, le transfert de la méthode d'analyse des processus décisionnels a été mené de la France vers les partenaires du projet et a permis de modéliser :

  • Une formation de formateurs
  • Une formation menée à distance
  • Un élargissement de cette méthode à d'autres thèmes, contextes et pays.

La méthode concernée vise à l'analyse des processus décisionnels et des actes éducatifs des professionnels et est organisée en trois étapes:

  • L'explicitation des faits et des actes d'une séquence ;
  • L'explicitation des décisions-actions (décisions prises dans un très court laps de temps) prises au cours de cette séquence ;
  • L'explicitation du processus décisionnel au cours des actions (focus sur certaines décisions spécifiques à la séquence choisie) et la mise en évidence de la stratégie décisionnelle utilisée.

L'APPRENANT REDEVIENT ACTEUR

Dans une approche générale de bienveillance, de mise en confiance et hors de tout jugement, l'apprenant redevient acteur de ses choix et pratiques éducatives. Il peut ajuster son expertise, objectiver ses décisions et améliorer ses compétences et stratégies éducatives.

Cette méthode s'applique bien entendu à tout contexte ou public complexe et permet d'apporter une nouvelle vision là où des stratégies classiques échouent. Elle devient un outil de management d'équipes et permet de revaloriser des compétences.

CHILDHOOD LINKS a permis de valider des impacts forts dans les pratiques professionnelles des apprenants, en termes d'ajustements des expertises, de meilleur confort dans les actes éducatifs quotidiens et d'impact positif sur le lien entre les enfants et les familles.

TRANSFERT DE LA METHODE Au projet CAPWIN

Actuellement, le transfert de cette méthode et du processus de travail de CHILDHOOD LINKS est utilisé dans un nouveau projet de transfert d'innovation, CAPWIN, pour répondre au problème essentiel du décrochage scolaire.

La méthode d'analyse des processus et stratégies décisionnels s'intègre parfaitement aux enjeux des secteurs sociaux, médicaux, éducatifs et s'inscrit dans les réponses au burn-out, au problème de maintien des équipes, aux besoins de supervision et de revalorisation des professionnels.

Gilbert Guy dirige l'Institut thérapeutique éducatif et pédagogique de Trévoux et nous explique tout l'intérêt du transfert de méthode à des enfants en situation de décrochage grave.

 

Marie-Claude Esculier, Passeport Europe

27
Octobre 2013