Accueil Agence Erasmus > Projets et bonnes pratiques > L’Erasmus des apprentis : le projet EuroApprentissage

L’Erasmus des apprentis : le projet EuroApprentissage

EuroApprentissageLa plateforme EuroApprentissage compte aujourd'hui 350 membres, issus de  l'ensemble des pays de l'Union Européenne avec pour principal objectif de promouvoir la mobilité européenne des apprentis.
Financé par la Commission européenne jusqu'en juin 2013, le réseau EuroApprentissage poursuit ses activités et s'inscrit depuis juillet 2013 dans l'Alliance  Européenne pour l'Apprentissage.

L'Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l'Artisanat (APCMA), qui assure la coordination de ce réseau, propose d'ajouter une plateforme spécifique EuroApprentissage/France, pour accompagner le développement de la mobilité des apprentis français, notamment  dans le cadre du programme européen Erasmus +. 

Un réseau européen pour la mobilité des apprentis

La plateforme EuroApprentissage a été créée pour répondre à l'ambition de l'artisanat européen, portée depuis de nombreuses années par l'APCMA et ses partenaires européens, de développer un véritable programme Erasmus pour les apprentis.

La valeur ajoutée de la mobilité européenne des apprentis étant avérée, tant pour les individus que pour les centres de formation et les entreprises, il était – et reste – indispensable d'en faire un élément constitutif des politiques d'apprentissage dans l'Union Européenne. Au niveau local, cela doit se traduire par l'intégration de la mobilité dans le parcours de formation des apprentis, qui requiert le renforcement d'une ingénierie adaptée. 

Le réseau EuroApprentissage a été créé en 2009 en réponse à un appel à propositions de la Commission européenne. L'objectif du projet EuroApprentissage était de créer le « réseau des réseaux » de la mobilité des apprentis, appuyé à une plateforme Internet de diffusion d'outils. Piloté par l'APCMA, il devait permettre :

  • de créer en Europe un environnement favorable à la mobilité des apprentis ;
  • de développer et d'élargir les réseaux  européens, en y associant notamment les Régions ;
  • de favoriser les partenariats de terrain entre centres de formation européens ;
  • de proposer un cadre de référence et des outils permettant de mettre en œuvre localement des démarches d'assurance qualité ;

Le partenariat opérationnel du projet s'est constitué autour de deux types d'organisations, représentant d'une part des entreprises et principalement regroupées au sein de l'UEAPME ; d'autre part  des régions regroupées au sein de la FREREF.

Le projet s'est achevé en juin 2013, les objectifs de départ ont été atteints: le réseau EuroApprentissage est aujourd'hui composé de 350 organisations compétentes en matière d'apprentissage et /ou de mobilité : régions, chambres de métiers, chambres de commerce,  branches et organisations professionnelles, réseaux de formation, agences nationales … la diversité des acteurs représentés étant le gage de la prise en compte de l'ensemble des besoins.

Un besoin de mutualisation avec l'ensemble des partenaires

Lors du séminaire des 9 et 10 janvier co-organisé par l'Agence 2E2F, l'OFAJ et l'APCMA, le réseau EuroApprentissage a été cité à plusieurs reprises comme l'un des leviers du développement de la mobilité des apprentis dans le cadre du programme européen Erasmus +. En effet, si la région est le niveau pertinent du pilotage des actions de mobilité des apprentis, certains besoins ne peuvent être traités que dans des espaces de mutualisation et de concertation de niveau national ou européen.

C'est pourquoi l'APCMA souhaite engager une réflexion avec l'ensemble des parties prenantes de la mobilité des apprentis, pour que la plateforme EuroApprentissage/France propose des développements qui répondent aux besoins de mutualisation spécifiques au contexte français.   

Le point de vue des entreprises sur l'accueil et l'envoi des apprentis
 (données issues du baromètre EuroApprentissage)

Pour l'entreprise, les avantages sont multiples : une amélioration du management et de l'esprit d'équipe, l'acquisition de nouvelles compétences et une ouverture européenne, sans oublier toutefois une mission pédagogique, qui vise aussi à motiver l'apprenti, et un engagement citoyen pour le chef d'entreprise même.

De plus, le stage à l'étranger offre à l'entreprise la possibilité de qualifier ses employés au niveau international et de leur donner des avantages concurrentiels ; d'établir des contacts économiques à l'étranger, d'explorer de nouveaux marchés; de renforcer son attractivité, attirant ainsi des apprentis et des employés efficaces et motivés.

D'après les résultats collectés, les entreprises très impliquées dans l'organisation de la mobilité, pourraient prendre une part plus importante dans la préparation et l'évaluation de l'expérience de mobilité.

Pour les entreprises qui accueillent des apprentis en mobilité 

Les principaux apports pour les jeunes :

  • professionnalisation 22%
  • plus de compétences techniques 16%
  • ouverture d'esprit 14%

Les principaux apports pour l'entreprise :

  •  un atout pour le management et l'esprit d'équipe 21%
  •  l'acquisition de compétences nouvelles 16%
  •  une ouverture au marché européen 15% 

Pour les entreprises qui envoient des apprentis en mobilité 

Les principaux apports pour les jeunes :

  •  ouverture d'esprit 16%
  •  professionnalisation 15%
  •  plus d'autonomie 14%

Les principaux apports pour l'entreprise :

  •   nouvelles compétences 24%
  •   une plus grande attractivité en tant que lieu d'apprentissage 18%

 

Philippe PERFETTI

Responsable de département – adjoint au directeur
Direction Formation et Emploi
Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l'Artisanat

perfetti@apcma.fr

20
Février 2014

Le mag'Erasmus

L'apprentissage

Les projets européens

 

Thematiques abordées