Accueil Agence Erasmus > Projets et bonnes pratiques > Apprentissage en alternance et mobilité internationale

Apprentissage en alternance et mobilité internationale

La mobilité internationale s'installe dans les formations d'ingénieurs en alternance. Françoise Uthéza, Directrice des études à l'ESIPE-Paris-Est Marne-la-Vallée explique pourquoi la capacité d'adaptation, acquise à l'étranger est un élément fondamental de l'activité de l'ingénieur.

L'Ecole Supérieure d'Ingénieurs de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE) est une école pluridisciplinaire qui possède six filières en alternance (Maintenance et Fiabilité des Processus Industriels, Informatique Réseaux, Mécanique, Génie Civil, Electronique Informatique et Informatique Géomatique) et une filière sous statut étudiant (Image, Multimédia, Audiovisuel et Communication).

De nombreux élèves (plus de 400) suivant cette formation sont donc des apprentis, salariés d'une entreprise. L'environnement des entreprises est international et implique la connaissance de langues étrangères. Mais la maîtrise de l'outil linguistique, si elle est nécessaire, n'est pas suffisante pour pouvoir s'informer, produire, gérer, communiquer avec des partenaires professionnels étrangers. Pour réussir à l'étranger, il faut avoir une sensibilité aux données culturelles, aux approches techniques différentes, aux habitudes commerciales spécifiques qui sous-tendent les structures et les propos qui guident les actions. La dimension internationale de la formation doit permettre aux élèves, par un travail en milieu étranger, de découvrir cet aspect de la compétence. Elle doit également leur apprendre à analyser l'environnement auquel ils sont confrontés et à adopter, en retour, les comportements favorisant la réussite de leurs actions.

Une démarche active pour les relations internationales

L'ESIPE est engagée dans une démarche active pour élargir ses relations internationales selon trois axes principaux :

  • la mobilité de nos élèves vers l'étranger lors d'une séquence professionnelle ou d'un stage ;
  • la mobilité de nos élèves vers l'étranger pour une partie ou la totalité de leur séquence académique de leur 3èmeannée ;
  • l'accueil d'étudiants provenant d'universités étrangères, francophones ou anglophones.

Nous incitons les entreprises partenaires à envoyer leurs apprentis à l'étranger pour une séquence professionnelle. Elles n'en ont toutefois pas toutes la possibilité, soit parce qu'elles ont besoin de l'apprenti in situ, soit parce qu'elles n'ont pas de réseau international (c'est le cas pour les petites et moyennes entreprises). Par ailleurs, nous encourageons nos étudiants à effectuer leur stage de fin de deuxième et troisième année à l'étranger.

Des partenariats internationaux

L'ESIPE se mobilise pour nouer des partenariats diversifiés avec des écoles étrangères. Les enseignants chercheurs sont incités, lors de leurs déplacements dans les congrès ou via leurs travaux de recherche, à prendre contact avec des responsables de formation étrangers dans le but de développer des partenariats. Le nombre d'accords bilatéraux entre l'ESIPE et des universités étrangères augmente progressivement, multipliant ainsi le nombre de places disponibles dans ces établissements partenaires.

La direction des études de l'ESIPE organise une campagne d'information sur la possibilité d'effectuer une séquence académique à l'étranger. Les anciens élèves qui ont saisi l'opportunité de partir à l'étranger viennent témoigner, ceux qui ont constitué des partenariats par eux-mêmes parlent des démarches à entreprendre… Une réelle stratégie de communication et de motivation a été mise en place à partir de 2013 : on note une augmentation du nombre d'élèves concernés par une séquence académique à l'étranger.

 L'accueil d'étudiants étrangers

L'ESIPE souhaite également valoriser l'accueil d'étudiants issus d'universités étrangères. Cependant le nombre d'étudiants accueillis reste encore faible du fait de l'alternance de 6 filières sur 7. Les cursus de ces étudiants doivent être faits sur mesure afin qu'ils puissent valider leurs ECTS. Lorsque des étudiants n'étant pas francophones viennent suivre des cours dans une filière de l'ESIPE, certains d'entre eux sont alors dispensés en anglais.

Dans le but de dynamiser encore plus fortement l'ouverture internationale des élèves de l'ESIPE, il est proposé, dans les structures des enseignements, depuis la rentrée 2014, 3 ECTS supplémentaires aux élèves qui se mobilisent et qui participent à un échange européen et international, moyennant un travail de synthèse à rédiger sur les compétences complémentaires acquises lors de cette expérience.

 

Consciente que la capacité d'adaptation est un des éléments fondamentaux de l'activité de l'ingénieur qui doit pouvoir agir avec la même efficacité au sein d'environnements différents y compris à l'étranger, l'ESIPE, malgré le frein lié au mode d'alternance progressif de ses formations est motrice sur la mobilité des apprentis. Parmi les écoles qui forment par l'apprentissage, l'ESIPE atteint un des plus forts taux de mobilité international et c'est un cercle vertueux : les élèves ayant saisi cette opportunité d'expérience à l'internationale en reviennent tous changés et ravis, ils sont nos meilleurs ambassadeurs pour les promos suivantes.

Françoise UTHEZA, Directrice des Études
ESIPE - École Supérieure d'Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée

02
Juillet 2015

Le mag'Erasmus

Education - Formation - Entreprise

Les projets européens