Accueil Agence Erasmus > Projets et bonnes pratiques > Prix de l'Agence 2011 : DEFI Averroès : Développer l’Employabilité dans les Filières d’Ingénierie

Prix de l'Agence 2011 : DEFI Averroès : Développer l’Employabilité dans les Filières d’Ingénierie

L'objectif du projet Tempus DEFI-Averroès est le transfert de l'employabilité des filières d'ingénierie et des écoles d'ingénieurs des pays industrialisés d'Europe vers les pays du Sud. Le manque de communication et de dialogue entre les universités et le monde socio-économique reste un frein majeur au développement.

Porté par Polytech' Montpellier, école d'ingénieurs de l'université Montpellier 2, ce projet Tempus s'attache à rendre plus professionnelles les formations d'ingénierie pour les mettre en adéquation avec les besoins du monde du travail.

Un projet d'espoir entre les deux rives de la Méditerranée

L'histoire de Montpellier, son implantation, l'accueil d'un millier d'étudiants en provenance du Maghreb, l'intérêt porté par la région Languedoc-Roussillon sont autant d'éléments fédérateurs de ce projet intimement lié aux pays de la Méditerranée.

A la recherche d'une assise stratégique

Un premier projet Averroès développé dans le cadre du programme Erasmus Mundus a installé un partenariat stable entre dix universités du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et dix universités européennes : plus de 600 mobilités ont pu être financées grâce à des bourses d'excellence, pour des échanges d'étudiants, de jeunes chercheurs, d'enseignants et de personnels administratifs entre universités partenaires. « Après quatre années de fonctionnement, nous manquions d'assise stratégique » : Jacques Rivière a coordonné ce projet Tempus dont l'impact socio-économique est évident.

Des tandems pour rapprocher universitaires et industriels et s'irriguer mutuellement

« Nous avons mis en place des tandems universités -entreprises pour faciliter les contacts avec l'industrie : en Algérie, entre les universités de Tlemcen, de Béjaïa, l'Ecole polytechnique d'Alger et l' Union professionnelle des industries automobiles et mécaniques (UPIAM) qui représente 800 entreprises ; au Maroc, entre les universités de Marrakech, de Rabat et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Tétouan (6000 adhérents) ; en Tunisie, entre les universités de Gabès, de Sousse et des représentants du monde socioéconomique ; au Liban, entre l'université Libanaise, l'université Saint-Joseph de Beyrouth, le Cnam et une pépinière d'entreprises qui accueille des centaines de jeunes ».

Un objectif clair : la professionnalisation des formations

Un prototype de maquette pédagogique a été élaboré puis décliné par pays : introduction de travaux pratiques dans les cours scientifiques, stages en entreprise, projets industriels, intégration des sciences molles dans le temps de formation : langues, communication, gestion, législation, économie. Les étudiants sont incités à démarrer un projet professionnel dès leur entrée à l'université, pour être rapidement opérationnels et se tourner ensuite vers des incubateurs d'entreprise.

Le projet concerne sept pays : Algérie, Liban, Maroc, Tunisie, Espagne, Belgique et France : quatre ministères, treize universités et huit acteurs représentatifs du monde socio-économique. Un label Averroès regroupe une centaine de partenaires solidaires qui apportent leur expertise. « Ce projet a créé une galaxie de compétences et a contribué à l'émergence d'une coopération Sud-Sud qui complète la coopération initiale bilatérale Nord-Sud. »

 

11
Avril 2013
 
<p><strong>Plus d'infos :&nbsp;<a href="http://www.defi-averroes.fr" target="_blank">www.defi-averroes.fr</a></strong></p> <p><strong>L&eacute;gende photo<br /></strong>Jacques Rivi&egrave;re recevant le prix 2011 de l'Agence 2<sup>e2f</sup>&nbsp;au titre de coordonnateur du P&ocirc;le Tempus de Polytech' Montpellier.</p> <p>Le programme DEFI Averro&egrave;s rend hommage au philosophe arabo-andalou, dont la vie fut un trait d'union entre les cultures arabe et occidentale.</p>

Thematiques abordées